Dog XS

Assurance pour vos animaux

assurance animaux

Si assurer son chat, son chien ou tout autre animal de compagnie est aujourd’hui l’une des priorités des propriétaires passionnés, il ne faut pas non plus lésiner sur la mutuelle des autres animaux. Par exemple, vous devez également impérativement assurer vos animaux d’élevage afin de parer aux éventuels soucis qui pourraient survenir. Quel que soit sont type d’activité, il est important de choisir une couverture solide en fonction de son type d’élevage. Il faut toujours vérifier les différentes garanties proposées par une mutuelle animaux d’élevage.

Les divers types d’assurances pour animaux

Les assurances bovins concernent les bœufs et vaches de toutes races. Les assurances porcines pour les cochons, sangliers et autres qui sont particulièrement sensibles à la chaleur et au risque d’asphyxie. Les assurances caprins et ovins servent à garantir la protection des chèvres et moutons. La mutuelle oiseau concerne tous les types d’oiseaux, allant des volatiles d’élevage de viande et de ponte telles que les pintades, autruches, poules, dindes et cailles, aux oiseaux exotiques et de collection. L’assurance gibier est souvent conseillée aux éleveurs. Ces derniers peuvent posséder un parc regroupant des animaux de chasse tels que des faisans, cerfs, daims… ou tout simplement les élever eux-mêmes. Cette mutuelle est donc toute indiquée pour les propriétaires de zoo ou pour les protecteurs de l’environnement. Une assurance équestre est conseillée aux propriétaires d’un ou plusieurs équidés.

Les assurances pour les éleveurs agricole ou non

Les éleveurs ont la possibilité d’assurer leur troupeaux afin d’assurer une prise en charge dans le cas d’une maladie ou d’un accident. Certaines mutuelles peuvent également être utiles dans le cas d’accidents ou de maladies. Dans un cas de perte de revenu tels que la destruction sanitaire pour juguler une épidémie, une tempête ou un incendie, la mutuelle pour animaux d’élevage peut rembourser partiellement ou intégralement l’éleveur en fonction de la situation. Il s’agit d’une assurance liée à l’activité professionnelle d’un tiers, de ce fait, mieux vaut directement se renseigner car la souscription sera conditionnée par certains critères tels que l’âge, le nombre de visite régulière chez le vétérinaire, le délai de carence, les soins et traitements déjà effectués…

Les autres animaux qui ne sont pas pour la consommation

Il faut savoir que l’élevage ne se cantonne pas à la production d’animaux pour la consommation. En effet, il existe des assurances liées à l’activité de l’animal. Par exemple, les chats, chiens et oiseaux de concours, les chiens de chasse ou de traîneau, les chiens d’avalanche, les animaux de loisirs ou d’agrément tels que les oiseaux exotiques, les gibiers et autres, les chevaux de compétition… Certaines mutuelles proposent une assurance décès aux particuliers lorsque les animaux d’élevage ont été atteints d’une intoxication, d’un accident ou d’une épidémie. Ils peuvent également rembourser les dépenses de chirurgie, traitement et frais vétérinaires ou régler les frais de relogement des animaux après un incendie ou une tempête.

Si assurer son chat, son chien ou tout autre animal de compagnie est aujourd’hui l’une des priorités des propriétaires passionnés, il ne faut pas non plus lésiner sur la mutuelle des autres animaux. Par exemple, vous devez également impérativement assurer vos animaux d’élevage afin de parer aux éventuels soucis qui pourraient survenir. Quel que soit sont type d’activité, il est important de choisir une couverture solide en fonction de son type d’élevage. Il faut toujours vérifier les différentes garanties proposées par une mutuelle animaux d’élevage.

Les divers types d’assurances pour animaux

Les assurances bovins concernent les bœufs et vaches de toutes races. Les assurances porcines pour les cochons, sangliers et autres qui sont particulièrement sensibles à la chaleur et au risque d’asphyxie. Les assurances caprins et ovins servent à garantir la protection des chèvres et moutons. La mutuelle oiseau concerne tous les types d’oiseaux, allant des volatiles d’élevage de viande et de ponte telles que les pintades, autruches, poules, dindes et cailles, aux oiseaux exotiques et de collection. L’assurance gibier est souvent conseillée aux éleveurs. Ces derniers peuvent posséder un parc regroupant des animaux de chasse tels que des faisans, cerfs, daims… ou tout simplement les élever eux-mêmes. Cette mutuelle est donc toute indiquée pour les propriétaires de zoo ou pour les protecteurs de l’environnement. Une assurance équestre est conseillée aux propriétaires d’un ou plusieurs équidés.

Les assurances pour les éleveurs agricole ou non

Les éleveurs ont la possibilité d’assurer leur troupeaux afin d’assurer une prise en charge dans le cas d’une maladie ou d’un accident. Certaines mutuelles peuvent également être utiles dans le cas d’accidents ou de maladies. Dans un cas de perte de revenu tels que la destruction sanitaire pour juguler une épidémie, une tempête ou un incendie, la mutuelle pour animaux d’élevage peut rembourser partiellement ou intégralement l’éleveur en fonction de la situation. Il s’agit d’une assurance liée à l’activité professionnelle d’un tiers, de ce fait, mieux vaut directement se renseigner car la souscription sera conditionnée par certains critères tels que l’âge, le nombre de visite régulière chez le vétérinaire, le délai de carence, les soins et traitements déjà effectués…

Les autres animaux qui ne sont pas pour la consommation

Il faut savoir que l’élevage ne se cantonne pas à la production d’animaux pour la consommation. En effet, il existe des assurances liées à l’activité de l’animal. Par exemple, les chats, chiens et oiseaux de concours, les chiens de chasse ou de traîneau, les chiens d’avalanche, les animaux de loisirs ou d’agrément tels que les oiseaux exotiques, les gibiers et autres, les chevaux de compétition… Certaines mutuelles proposent une assurance décès aux particuliers lorsque les animaux d’élevage ont été atteints d’une intoxication, d’un accident ou d’une épidémie. Ils peuvent également rembourser les dépenses de chirurgie, traitement et frais vétérinaires ou régler les frais de relogement des animaux après un incendie ou une tempête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *